sam. Juin 22nd, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

La rentrée scolaire a eu lieu, mais sans les centaines de familles déplacées

3 min read

La violence armée continue de bousculer les différents secteurs de la vie nationale, l’éducation n’est guère épargnée. Prévue pour le lundi 11 septembre 2023, la rentrée scolaire a effectivement eu lieu, mais le MENFP prévoit de compter les absents d’ici la semaine prochaine.

L’année scolaire précédente n’a pas été de tout repos, accusant plusieurs mois de fermeture. Des modifications ont dû avoir lieu dans le calendrier scolaire. Une situation dont les conséquences sont illustrées par les résultats du Bac unique (NS4), atteignant à peine la barre des 40% de réussite. Une fois de plus, c’est une année scolaire qui commence dans un climat de grande tension, avec des écoles fermées dans différentes zones dites « rouges », et sans ces milliers d’enfants qui sont soit des déplacés, soit dans l’incapacité de se payer le luxe de l’éducation.

Selon l’UNICEF, dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince les déplacés – du fait des violences armées – dépassent les 20 000 personnes, en particulier des femmes et des enfants, et « de nombreuses écoles sont actuellement utilisées comme abris par des personnes déplacées, entravant ainsi l’accès à l’éducation de milliers d’enfants ».« Beaucoup d’enfants, ailleurs comme ici dans ce département, restent pris au piège par la pauvreté, par les catastrophes naturelles, par la violence et par les déplacements. L’escalade de l’insécurité a entraîné la fermeture de nombreuses écoles à travers le pays, perturbant l’éducation de milliers d’enfants », a déclaré Bruno Maes, Représentant spécial de l’UNICEF en Haïti ce lundi 11 septembre dans la Grand’Anse.

« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte. La vie d’un enfant exclu de l’école est une tragédie de potentiel non réalisé et d’opportunité perdue. Dans un pays confronté à des crises complexes et à des défis de développement, l’éducation ne peut jamais être une option, c’est une nécessité, un droit, une question de survie et une clé de la stabilité sociale », a-t-il ajouté.

Le MENFP veut compter les déplacés

Présent à la Grand’Anse pour inaugurer les Écoles Nationales Ducasse René et Lifranc financées par le Fonds National de l’Éducation (FNE), le Gouvernement a fait le point sur la rentrée, entre accompagnement et mesures de redressement. « Déterminé à accompagner les parents des écoles publiques, le Gouvernement a octroyé, à travers le Ministère de l’Education Nationale, une subvention de 15 000 gourdes à 500 000 parents, tandis que plus d’un million d’ouvrages scolaires et de cahiers ont été offerts aux écoles publiques et privées des dix départements du pays, sans compter des kits scolaires et des tissus d’uniforme », lit-on dans un communiqué du Ministère de la Communication. Le Gouvernement entend aussi poursuivre son action avec le projet de construction des 51 établissements scolaires lancé en septembre 2021. « À date, 8 écoles ont été inaugurées, 17 sont déjà achevées et en attente d’inauguration, tandis que 26 autres seront prêtes d’ici à décembre prochain pour être inaugurées à partir de janvier 2024 », indique le Ministère de la Communication.

De son côté, le Ministre de l’Education, M. Nesmy Manigat, à l’émission «Le Point» sur la Radio Télé Métropole, le mercredi 13 septembre 2023, a fait savoir que le MENFP œuvre pour la mise en place des « conditions de retour à l’école dans tout le pays ». Le Ministre Manigat a aussi indiqué que le MENFP établira un compte quotidien dès la semaine prochaine, du nombre d’élèves présents à partir d’un rapport quotidien envoyé par chaque Directeur d’école, et qu’il recensera les élèves ainsi que les enseignants déplacés.

Clovesky André-Gérald PIERRE,

cloveskypierre1@gmail.com

Laisser un commentaire