sam. Juin 22nd, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Le Prix Goncourt 2024 décerné à Louis-Philippe Dalembert

3 min read

Le célèbre écrivain haïtien Louis-Philippe Dalembert a reçu, le 14 mai 2024, à Paris (France), le prestigieux Prix Goncourt de la poésie pour l’ensemble de son œuvre. L’annonce en a été faite par un communiqué de l’Agence France Presse.

Le prix Goncourt de la Poésie Robert Sabatier est la consécration d’une carrière de romancier. L’Académie honore annuellement un poète francophone pour l’ensemble de son œuvre. C’est la première fois qu’un écrivain haïtien remporte le Prix Goncourt de la poésie. En effet, cette distinction prestigieuse représente un moment très significatif pour la littérature haïtienne et son rayonnement sur la scène littéraire internationale. En honorant M. Dalembert, les membres de l’Académie célèbrent la diversité et la richesse de la poésie contemporaine, en mettant en lumière l’incroyable talent de cet écrivain qui a un parcours littéraire remarquable.

Lauréat de plusieurs prix littéraires internationaux, M. Dalembert a été parmi les quatre finalistes du prix Goncourt 2021 pour son roman « Milwaukee Blues ». Il a remporté le Prix François-Coppée 2021 de l’Académie française pour « Cantique du balbutiement ». L’auteur de Mur Méditerranée a gagné le Prix de la langue française en 2019, le Prix Patrimoines-BPE 2021, le Prix des Lecteurs des écrivains du Sud, le Choix Goncourt de la Belgique 2022, le Choix Goncourt de l’Espagne 2022, entre autres. Plusieurs de ses œuvres dépeignent des faits poignants. C’est le cas de Milwaukee Blues où il s’inspire de l’assassinat de George Floyd par un policier, en 2020, à Minneapolis, pour livrer un magnifique portrait d’un citoyen noir, sans histoire, victime de violences policières. À travers ses écrits, il aborde des thématiques comme l’identité, le racisme, l’errance, l’exil, entre autres. Son dernier roman, « Ces îles de plein sel et autres poèmes », édité en 202l (éditions Point), rassemble un ensemble de textes poétiques qu’il a écrits entre 1989 et 2010.

Né à Port-au-Prince en 1962, Louis-Philippe Dalembert est diplômé en journalisme et docteur en littérature comparée en France. Sa contribution inébranlable au rayonnement de la littérature caribéenne fait de lui une grande figure de la littérature haïtienne. 

À cette même occasion, l’Académie a décerné trois autres prix. Le Goncourt du premier roman a été remis à Eve Guerra pour son livre “Rapatriement”, paru en janvier aux éditions Grasset. Puis, le prix Goncourt de la nouvelle a été attribué à l’écrivaine française, Véronique Ovaldé pour son recueil « À nos vies imparfaites », publié en avril aux éditions Flammarion. Enfin, pour le Goncourt de la biographie, le choix du jury s’est porté sur celle de Madame de Sévigné, célèbre épistolière du XVIIe siècle, par Geneviève Haroche-Bouzinac, professeure à l’Université d’Orléans.

En 1982, la Bourse Goncourt de la nouvelle a été attribuée à l’écrivain haïtien René Dépestre pour « Alléluia pour une femme-jardin ». Il faut préciser que, durant cette dernière décennie, plusieurs écrivains haïtiens ont pris part à la prestigieuse compétition pour le Goncourt. Lyonel Trouillot a été finaliste en 2011 pour « La belle amour humaine » (Actes Sud) et Mackenzy Orcel en 2022 pour « Une somme humaine » (Rivages). En 1982, la Bourse Goncourt de la nouvelle a été décernée à l’écrivain haïtien René Dépestre pour « Alléluia pour une femme-jardin ».

Instauré en 1985 grâce au legs d’Adrien Bertrand, écrivain, journaliste français, lauréat du prix Goncourt en 1914, ce prix est décerné à un poète pour l’ensemble de son œuvre et non pour un recueil en particulier. En 2012, le prix a été renommé “Prix Goncourt de la Poésie Robert Sabatier”, en hommage à l’Académicien, Robert Sabatier, écrivain et poète.

Marie-Alla Clerville

Laisser un commentaire