mer. Mai 25th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Un nouveau contrat social , une nécessité pour le pays

7 min read

Le nouveau contrat social pour un développement durable en Haïti et la demande de paix entre les secteurs influents de la société haïtienne du XXIème siècle

Au Gouvernement Haïtien, en l’occurrence de son Excellence,  Lic. JOVENEL MOISE Président du deuxième pays indépendant de l’Amérique (HAITI) et son cabinet gouvernemental, aux acteurs actifs de l’oppositionpolitique Haïtienne, aux secteurs Démocratiques, aux autres organisations politiques, aux Organisations civiles, aux Organisations paysannes, aux ONG, aux Organisations des droits de l’homme, aux Organisations des Femmes, aux Groupements des Jeunes, aux secteurs estudiantins, aux associations Artistiques D’Haïti, les associations des medias Haïtiens, aux secteurs religieux ; Vodouisants comme Chrétiens, aux activistes sociaux, aux secteurs de la bourgeoisie, s’il en existe toujours, aux grands commerçants Haïtiens et Etrangers vivant en Haïti comme à l’étrangers, aux professionnels et généralement, aux PEUPLE HAITIEN: reparti dans les cinq cent soixante-onze (571) sections communales, les cent quarante-six (146) communes et les dix (10) départements du pays et de la diaspora, aux pays amis et alliés d’Haïti, aux Organisations régionales et intercontinentales dont Haïti est membre, aux Organisations conductrices de la promotion globale et de la mondialisation, aux Organisations réconciliatricesdes activités sociales à travers le monde et aux pays voisins.

FODEPEC  et ses alliés, partenaires Organisationnels de la société civile en République dominicaine comme en Haïti et ses membres éparpillés dans plusieurs pays dont Haïti a construit ses relations diplomatiques et autres, nous vous saluons cordialement et vous souhaitons, une nouvelle année 2021, remplie de paix, de joie, de la sante, de la prospérité, du bonheur pour tous et surtout, une stabilité économique, politique et sociale.

FODEPEC: Fondation d’Orientation aux Développements Personnels et Collectifs ; Organisation sociale fondée en République dominicaine le 5 juin 2008, constituée le 22 décembre 2019 et reconnueofficiellement par l’état Dominicain, selon la résolution No 0016-2020 émise par Monsieur le Procureur General de République Dominicaine, le 12 octobre 2020 et les Associations et Organisations partenaires et alliées de la Diaspora comme en Haïti ci-après citées.Nous tenons compte de la souffrance, de l’inactivité de la nation Haïtienne et des cyclones politiques provoquant l’érosion de nos valeurs et de nos ressources tangibles et intangibles, phénomène qui, depuis de longues années, ravage le pays partout, pour n’importe quoi et n’importe comment.Mais, dans la conjoncture actuelle de nos caractéristiques de nation, le moment est périlleux. Notre circonstance du moment est sur le point de marquer la fin de cette grande nation car une vue du monde entier n’est pas fait de nos genres.

Nous pensons et nous proposons à la nation Haïtienne et au monde qui nous entoure; un ré-lancement d’Haïti visant la restauration et l’instauration de nos institutions, pouvant assurer et servir de la garantie pour le future fier et prospère comme révèrent nos pères.

En résumant les mots, nous tenons à dire que FODEPEC et ses alliés et partenaires, nous voulons proposer un plan de développement pour le pays. Se rapporte à sélectionner, classifier, restaurer et instaurer, par ordre de nécessité et d’importance, les cent quatre-vingt-quatorze (194) éléments sociaux-économiques, pouvant générer plus de quatre millions (4, 000,000.00) d’emplois et une stabilité politique à la nation afin de recréer sa conscience pour la vision du monde postmoderne.

Nous comptons la division et subdivision du territoire. Pour un développement durable dans le pays, il va falloir considéreret implanter une base dans les Sections Communales. Le calcul est fait et par l’instauration des éléments sociaux-économiques, permettant la dynamisation, la démocratisation, les culturalisassions et la capitalisation du pays, les Haïtiens vivront à la hauteur de leur histoire.

Considérant que le pays est divisé en dix (10) départements, subdivisé en cent quarante-six (146) communes et cinq cent soixante-onze Sections Communales, dont la dynamisation systématique apportera plein bénéfice pour l’état et pour la création de valeurs.

Considérant que dans les Communes et Sections Communales s’élèventpar unité élémentaire de ses éléments essentiels pour dynamiser la créativité économique, culturelle et sociale afin de valoriser nos gens dans un système d’alphabétisation et culturalisme Haïtien.

Considérant que le calcul est fait, pour chaque élément de restauration, on compte plus de sept cent dix-sept (717) constructions, lequel projet est divisé par tranche de trois à quatre éléments nécessaires et importants pour un montant global estimé à plus ou moins  dix milliards de dollar (10, 000, 000, 000.00), afin de valoriser et économiser nos ressources naturelles.

Considérant qu’un milliard de dollar est destiné à chaque département en vue d’instaurer, dynamiser et systématiser les activités sociaux-culturales et économiques au niveau national et profiler la politique interne et externe de la nation afin de retenir et conserver nos ressources humaines et autres.

Considérant qu’en dix ans de solidarité et d’union dansle combat pour le développement du pays ; notre politique nous permettra de réunir les mains de plus d’un millions d’Haïtiens et autres, pour réunirles moyens et condition, sans le vouloir de liquider nos ressources et ensuite, perdre notre temps dans des actes inutiles.

Si nous voulons, nous pouvons changer l’image de notre pays et semer l’espoir pour les générations à venir !

Nous adressons cette note aux Haïtiens, vivant dans le monde entier, constituer la principale ressource et espoir du pays. Pour dire, particulièrement, au Gouvernement et à l’Opposition politiqueHaïtienne, que nous proposons une troisième alternative en vue de déboucher sur une solution équitable,pacifique et durable:

  1. Vu la conjoncture du pays, un Gouvernement de transition est possible et pour nous, c’est une obligation.
  2. Le moment exige une révision annalistique et critique de nos constitutions, commençant par, la celle de 1805, afin de nous désaltérer des ces sources référentielles pour pourvoir construire une nouvelle constitution pour guider l’être haïtien dans sa construction morale et créer une nouvelle conscience de la nation Haïtienne.
  3. En vue d’organiser, orienter, alphabétiser, culturaliser l’être haïtien, dynamiser et systématiser l’économie du pays afin de créer l’harmonisation dans l’application de la politique du pays, nous demandons, d’une part, la conscience et compréhension de tous, de l’autre part, la collaboration et le sacrifice de tous pour sauver la patrie.
  4. Pour la paix et l’amour à la patrie chérie, que chaque partie répond à un sacrifice de leur raison, donc, vous avez tous raison de penser et parler comme vous voulez mais, réfléchissez un peu sur la répercussion de vos décisions sur le pays.
  5. Nous proposons une transition, le 7 février 2022, avec la formation d’un conseil gouvernemental ; formé de onze (11) membres, représentant les dix (10) départements du pays et de la diaspora pour orienter la nation vers ses nouvelles décisions organisationnelles et restaurer notre démocratie.
  6. Sans la participation des parties politiques ni du secteur religieux, sans l’influence des ONG ni des organisations ou groupes armés, pour avoir recouvert de nature polémiquée, dans le pays. Les membres du conseil auront des responsabilités définies telles que : rédiger et mettre en application de la nouvelle constitution, donner de la possibilité à la formation des organisations représentatives et participatives, faciliter une ambiance organisationnelle et la dynamisation du développement dans le pays avant d’organiser les élections.
  7. Que les citoyens soient des gens neutres et actifs choisis pour leur qualité respectueuse, responsable, solidaire et amant d’une vision claire pour la nation.
  8. Les dirigeants et membres actifs de la politique Haïtienne se donneront à connaitre au peuple, dans la collaboration et la participation dans ce combat pour le développement D’Haïti.

Nous remarquons que l’opposition a pleinement raison de demander une transition mais, nous pouvons attendre la date fixée ; le 7 février 2022. Car, si les élections s’organisent avec la partie au pouvoir, les contestations seront permanentes, la nation sera toujours plantée dans son désarroi.

Nous remarquons aussi que le gouvernement en place a pleinement raison de vouloir amender ou réécrire la constitution mais, ce ne sera pas possible avec la présence des partis contestés. Alors, pour éviterla lutte constante entre les organisations politiques et les affrontements inter-groupaux, le peuple droit créer un secteur neutre orienter les processus et pour apporter des solutions.

Nous attrapons aussi cette occasion pour vous dire, si vous aimez vraiment  à cette nation, saisissons-nous ensemble ce moment de paix et de réconciliation politique nationale pour souhaiter à notre peuple une heureuse et prospère année 2021, que le changement soit né en Haïti, un modèle de changement avec vision humanitaire et postmoderne. Que Haïti retrouve la vision pour laquelle elle a été créée ; libre et prospère afin que ces fils soient toujours fiers.Qu’un état de droit soit né en Haïti et ses fils cultivés avec le respect mutuel.

John Maxwell dit  « Nous créons les concepts après, les concepts nous créent »

Tipierre Richard dit « pour profiter des opportunités que nous la vieapporte, nous devons créer les circonstances »

Tipierre Richard dit « Les belles et bonnes idées attirent les attentions et forment les relations, le respect mutuel maintient les relations mais, c’est la confiance qui fait grandir et la transparence fait féconder les relations ».

Vive Haïti ! vive la nation Haïtienne a tous unis pour jamais !

Si nous voulons, nous pouvons changer les choses !

Rue san miguel #7, Buenos Aires de herrera/santo domingo Oeste RD. Tel: 829 720-6553                                                    Email: fodepeclevyea@gmail.com/RNC-43030456-5

En vous demandant la grâceanticipée pour rétablir la paix et ensemble nous travaillerons-tous pour la reconstruction de notre patrie, nous répondons tous aux noms de :

_______________________________________

Lic. TIPIERRE RICHARD

Président et Fondateur de FODEPEC

____________________                                             _______________________

Laurent SaintilienLerise                                               Belfort

Directeur de VIHAMO                                 DiasporHaitiEtWe the volunteers

__________________________                                   _______________________

Emmanuel Estimable                                          RodneyFleridor

ASICUDHA                                                           ODIHSD

8295794973/ Santo Domingo RD.                                8295636441/Santo Domingo                                                          

_____________________________                    

Lic. LucknetDibreus                                          

Président de MOINREH           

8097028862/Santo Domingo RD

3 thoughts on “Un nouveau contrat social , une nécessité pour le pays

  1. Nous pansons que la politique est relatif au développement.
    On attend toujours, de ceux qui pretendent faire de la politique, l’etablisment ou la structuration des éléments permettant de repondre aux besoins, mais dans mon pays, c’c’est le contraire.

  2. Si on avait pris le temps de lire le message de FODEPEC, on pourait eviter beaucoup de malheurs sur ce pays.
    Dans nombre de pays, pourque une evolution est possible on a souvent obliger de transformer la societe; le cas de tous les pays de l’Amerique et plus pret de nous RD.

Laisser un commentaire