dim. Jan 23rd, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

La directrice pour la Caraïbe de la Banque mondiale promet un soutien accru à Haïti

3 min read

La directrice pays de la Banque mondiale pour les Caraïbes, Lilia Burunciuc, a récemment conclu une visite de cinq jours en Haïti. Elle était accompagnée de Robert Taliercio, Directeur Régional de la section Croissance Équitable, Finance et Institutions (EFI) et des membres de l’équipe travaillant en Haïti, dont le chef des opérations, Laurent Msellati. Au cours de sa première visite en Haïti, Mme Burunciuc a rencontré le Premier ministre Dr Ariel Henry et des membres du gouvernement, des membres d’organisations de la société civile, d’autres partenaires internationaux de développement, des représentants du secteur privé et d’autres parties prenantes.

La Banque mondiale s’est engagée à continuer de soutenir fermement le pays tout en partageant ses préoccupations concernant l’impact socio-économique important des multiples crises, notamment les tensions sociopolitiques prolongées, la détérioration de la situation sécuritaire et la pandémie de COVID.

« Haïti fait face à de profonds défis de gouvernance, structurels et environnementaux qui ne sont pas faciles à résoudre, mais au cours de la visite, j’ai trouvé de nombreuses raisons d’être optimiste quant aux progrès futurs », a dit Lilia Burunciuc, directrice pays de la Banque mondiale pour les Caraïbes. « J’ai assuré les dirigeants du pays de l’engagement continu de la Banque mondiale à mettre en œuvre avec succès des projets pour la reconstruction et la résilience d’Haïti, y compris la région touchée par le récent tremblement de terre. »

Après le tremblement de terre du 14 août, la Banque mondiale est en train de mobiliser 200 millions de dollars américains pour relever les défis de la sécurité alimentaire et soutenir le programme de relèvement et de reconstruction du gouvernement d’Haïti. Un montant supplémentaire de 98 millions de dollars a été engagé sur le portefeuille de projets existant de la Banque mondiale, par le biais de la réaffectation de fonds et de la modification de contrats en cours, pour soutenir les réparations d’urgence des abris, des routes, des systèmes d’approvisionnement en eau, des services sociaux et de santé d’urgence, ainsi que pour financer des transferts monétaires aux plus vulnérables. 

Dans le cadre de la réponse immédiate au tremblement de terre, la Banque mondiale finance la construction d’un pont temporaire sur la rivière de la Grand’Anse pour suppléer le pont Dumarsais Estimé qui a été gravement endommagé par le tremblement de terre. Ce pont permettra de reconnecter la population du département de la Grand’Anse au reste du pays. Sur demande du gouvernement haïtien, la Banque mondiale a également travaillé avec d’autres partenaires de développement pour produire une évaluation des besoins post-catastrophe afin d’évaluer l’étendue des dommages et de tracer la voie du relèvement.

Cette visite a été également l’occasion pour les responsables de la Banque mondiale de dialoguer avec diverses parties prenantes sur les contraintes liées au développement socio-économique du pays et de discuter des secteurs et opportunités prometteurs pour la croissance et le progrès économiques d’Haïti.

Note  de la Banque Mondiale

Laisser un commentaire