mar. Oct 26th, 2021

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Rodrigue Milien , l’un des plus grands chanteurs charmeurs haïtiens

5 min read

Artiste polyvalent, chanteur charmeur, excellent compositeur, doté de talents humoristiques surprenants et acteur, Rodrigue Milien a mérite d’être une vraie bête de scène! S’abandonnant corps et âme au domaine de l’art, le touche-à-tout a brillé dans tout ce qu’il faisait. Avec ses mains dorées et sa voix unique, Rodrigue a marqué son temps et les temps  qui ont suivi. Ses œuvres font de lui, un artiste inoubliable et l’immortalisent. Car le grand Rodrigue Milien reste bien vivant, autant dans nos playlist que dans nos cœurs.

Né dans un contexte assez particulier et mystérieux, Rodrigue Milien a vu le jour le 26 octobre 1946, à la Cathédrale de Port-au-Prince, le jour de la célébration du mariage de ses parents. Et c’est exactement devant l’autel, alors que ses parents s’apprêtaient à dire Oui, que le petit prodige  est venu se mêler à la partie. Concernant la famille du chanteur, son enfance et son écolage, on ne connaît presque rien, sinon qu’il a des frères et sœurs qui, tout comme lui, ont été des musiciens mais qui ont, apparemment, évolué dans la sphère évangélique.

Passionné et amoureux de l’art, dès la fleur de l’âge, Rodrigue a eu un parcours artistique époustouflant. Adolescent, il réservait ses soirées du dimanche pour assister aux divers festivals qui avaient lieu aux Cinés Capitole, Rex et Paramount. Fort souvent, ses parents n’étaient pas au courant de ses moments fous où il se plaisait à savourer l’art, mais ils ne tardèrent  pas à le découvrir car un jour, lors d’une édition du festival du Jazz des jeunes, au Théâtre de Verdure, il a participé à un concours de blagues et en est sorti deuxième. Ce n’est que le lendemain que ses parents ont appris la nouvelle à la radio. Rodrigue a reçu une bonne bastonnade, mais cela ne l’a découragé en rien. Au contraire, il a continué ses sorties du dimanche soir et a continué à caresser ses rêves de devenir un grand artiste.

L’adolescence passée, Rodrigue a jugé bon de passer aux choses sérieuses et de s’intégrer pleinement dans ce qu’il aime. Alors, en classe de rétho, à seulement quelques jours du baccalauréat, l’artiste, conscient de ses talents, a décidé d’abandonner l’école pour se consacrer à sa carrière naissante. Ainsi, au début des années 70, totalement conscient de ses talents humoristiques et par amour pour le théâtre, Rodrigue intégra la populaire troupe Alcibiade, une troupe théâtrale, qui aujourd’hui encore, arrache des éclats de rire aux auditeurs de Radio Caraïbes.

Son entrée officielle dans l’univers musical haïtien s’est faite en 1973. Le jeune musicien ne possédant pas les moyens de s’offrir des instruments adéquats, avait: une guitare bricolée avec du bois et des fils électriques. Malgré ses faibles moyens, Rodrigue se plaisait à gratter sa guitare qui sortait de l’ordinaire, en compagnie de son ami et compère Jules Similien, populairement connu sous le patronyme de Toto Nécessité, dans le petit atelier de couture de ce dernier, situé à l’époque à la rue Montalais. Il était, par ailleurs, animateur d’une émission radiophonique diffusée tous les dimanches après-midi, sur les ondes de la MBC; station dans laquelle, il fut aussi metteur en ondes.

Ses débuts dans la musique n’étaient pas faciles, de plus, il avait du mal à générer des revenus. Malgré les embûches rencontrées  en cours de route, il s’est lancé. Il a formé en 1974 son propre groupe musical avec trois autres musiciens, Konbit Kreyòl. Ce petit groupe de musique de style troubadour traditionnel a conquis pas mal de cœurs, fait  son bonhomme de chemin et surtout a enfanté de sublimes chansons qui ont traversé des générations et qui continuent à caresser nos tympans. Rodrigue, en plus de ses talents humoristiques, sa délicatesse dans la manipulation des instruments, notamment la guitare et la batterie, ses aptitudes de chanteur, a le mérite d’être un très grand compositeur. Effectivement, il compose ses principales chansons et ses mots n’ont apparemment jamais manqué d’éblouir et de charmer le public.

Rodrigue Milien, cette étoile de la musique haïtienne, nous a laissé de nombreux sons qui aujourd’hui nous parlent encore, avec la vigueur et la fougue d’avant. Il nous a laissé un répertoire riche avec des titres comme: « Noces Gâtées », « Mizè Ti Nèg », « Rejete » et tant d’autres qui nous font découvrir et revivre les joies et folies du passé. Rodrigue nous a légué un extraordinaire héritage, à travers le Troubadour et sa discographie comportant 22 albums.

Surnommé Le Polyvalent, le chanteur ne fait pas que chanter, il est un peu un touche-à-tout. Et ce n’est qu’en 1978 qu’il montre au grand jour ses talents d’acteur, en jouant le rôle principal dans le film « Ala Mizè pou Rodrigue », qui obtiendra un grand succès. Plus tard, avec l’approbation et l’assistance du réalisateur, il modifia l’histoire qu’il transforma en une vraie comédie musicale, qui figure parmi les premières en Haïti.

Rodrigue a su mener à bien une très belle carrière. Mais les bouleversements du vieillissement et les maladies, telles: l’hypertension et l’hyperglycémie,  l’ont contraint à abandonner ses diverses activités artistiques. Et c’est, en effet, après de rudes combats avec les maladies dont il souffrait que le chanteur a rendu l’âme, et est parti pour d’autres cieux, le 25 septembre de cette année, aux États-Unis.

Rodrigue Milien a consacré toute sa vie, particulièrement, à la musique. L’industrie  musicale haïtienne ne saurait lui rendre tout ce qu’on lui doit. Des chansons qui suscitent le rire et qui font monter en nous tout un flot d’émotions. Des paroles qui font tomber amoureux, qui font oublier les peines, qui décrivent une réalité dans laquelle chaque Haïtien se retrouve, dans laquelle chaque fils de cette terre se reconnaît. Par le biais de ses talents, Rodrigue a soigné également des cœurs. Chaque parole avec lui était une déclaration d’amour, comme il le chante si bien dans sa fameuse chanson: » Confession ». Aujourd’hui, c’est à notre tour de lui dire: « Nou pap janm bliye ou chéri! ». Parce qu’effectivement, Rodrigue Milien est inoubliable et vit incontestablement dans nos cœurs.

Leyla Pierre Louis

pleyla78@gmail.com

Laisser un commentaire