ven. Sep 30th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Visite en Haïti de la Reine Marie Ange Billot du Royaume des Aïzos du Bénin à l’occasion du 231e anniversaire de la cérémonie du Bois-Caïman

3 min read

La Reine Aïdji, Marie Ange Billot, du Royaume des Aïzos au sud du Bénin, a  visité  Haïti durant la semaine des commémorations de la cérémonie du Bois-Caïman dans le Nord du pays. Chargée des relations internationales pour l’Empereur des Aïzos, Adjahounto Dodo, elle a effectué cette visite en Haïti  afin de rassembler tous les descendants des Aïzos et les Afro-descendants.

Pour l’Impératrice des Aïzos du Bénin, la cérémonie du Bois-Caïman (14 août 1791) est créatrice de liberté, l’événement à la base de la révolution haïtienne et de la lutte contre l’esclavage. « La cérémonie est créatrice de liberté, tout le monde devrait s’y intéresser, les Haïtiens, les Africains et tous les Afro-descendants », a-t-elle déclaré lors d’une interview accordée à la rédaction du journal Le Quotidien News.

« Le Royaume des Aïzos est reconnu. C’est le premier Royaume, fondateur des autres royaumes. Agassou et Adjahouto sont les pères de tous les Rois d’Abomey et de Porto Novo. Le Royaume d’Allada est vraiment la source pour tous les royaumes et les Afro-descendants, et donc nous allons proposer au Gouvernement de faire quelque chose, ne serait-ce qu’une maison de Haïti au Bénin. Nous allons tout faire pour qu’il y ait quelque chose qui se fasse », affirme-t-elle.

Pour la Reine Marie Ange Billot, Haïti est présent dans la mémoire des peuples africains comme les descendants d’ancêtres partis en captivité, un peuple avec lequel il faut renouer des liens. « Quand on parle d’Haïti en Afrique, on voit une île où vivent les descendants des captifs partis. Nous voyons les Haïtiens comme nos frères obligés de vivre sur un autre continent. C’est pour cela que nous demandons réparations pour les familles dans les faits, et dans l’acceptation des Afro-descendants par l’Union Africaine », explique-t-elle.

« Ils connaissent Haïti, et il y a dans les royaumes une mémoire de tous ces captifs qui sont partis. L’histoire d’Haïti, c’est aussi l’histoire de l’Afrique qui a perdu énormément de citoyens, énormément de sujets. Nous sommes dans une période de réparation, de réparation pour Haïti, réparation pour l’Afrique, réparation pour chacun ».

Selon elle, les Rois en Afrique, en particulier l’Empereur Dada Adjahouto Dodo, descendant de Agassou, fondateur du Royaume des Aïzos au 13e siècle et reconnu comme un ‘’loa’’ du vodou haïtien, mènent des actions auprès de l’Union Africaine afin de resserrer les liens avec le monde des Afro-descendants, ainsi que la diaspora africaine. « Si l’Union Africaine reconnaît le peuple d’Haïti, c’est parce que les Rois, d’un point de vue spirituel, ont demandé à ce que les Afro-descendants soient entièrement reconnus comme des Africains. Et même les ancêtres réclament le retour des Afro-descendants parce qu’il est encore possible de retrouver ses racines, de retrouver sa famille. Donc pendant qu’il est encore temps, les Rois, les esprits, souhaitent que les Afro-descendants, et donc les Haïtiens, renouent avec la patrie de leurs ancêtres », dit-elle.

Pour l’Impératrice des Aïzos, il est nécessaire que les Aïzos et le peuple haïtien reprennent contact. Elle s’engage à œuvrer en faveur de meilleures relations entre les peuples africains et Haïti. « Je m’engage personnellement à faire en sorte qu’il y ait des relations culturelles, des relations spirituelles avec Haïti », ajoute-t-elle, avant de réaffirmer ses intentions de revenir en Haïti.

« Je suis très contente de ce que j’ai vu. C’est un pays magnifique, avec une culture extraordinaire. C’est un pays avec beaucoup de potentiel et je pense que les Haïtiens ont tout pour profiter pleinement de l’indépendance qui a été mise en place depuis Bois-Caïman. Il est temps que les Haïtiens soient pleinement prospères dans la solidarité pour leur pays. Vraiment je suis très contente de mon voyage et je vais revenir ».

Clovesky André Gérald PIERRE

cloveskypierre1@gmail.com

Laisser un commentaire