sam. Mai 28th, 2022

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Florence Piron, Haïti et l’Afrique francophone

2 min read

Une table ronde sera consacrée, le dimanche 1er mai 2022, en hommage à Florence Piron, dans le cadre du premier anniversaire de sa mort (avril 2021-avril 2022). Militante pour la justice cognitive et le libre accès, des intellectuels auront à échanger sur les enjeux de la science ouverte et de la justice pour le développement d’Haïti et d’Afrique francophone à la lumière de son œuvre.

Éthicienne de formation, anthropologue, professeur titulaire au département de communication et d’information à l’Université Laval, canadienne d’origine française, Florence Piron a contribué à la formation d’une quantité d’étudiants haïtiens et africains francophones. Elle mettait en avant l’empowerment de ses étudiants. Elle luttait pour une science ouverte au service du bien commun. Elle valorisait la dimension commune du travail scientifique. À travers des concepts clés comme justice cognitive et libre accès, elle a mobilisé le paradigme de la science ouverte pour ouvrir la voie à de profondes réflexions sur le développement scientifique des pays du Sud, notamment Haïti.

Figure de proue de l’épistémologie des liens, Florence Piron reste immortelle dans le cœur et la pensée des universitaires du Sud. Plusieurs intellectuels, issus notamment de l’Université d’État d’Haïti, ont prévu d’organiser cette table ronde avec l’intervention et les témoignages d’étudiants qui l’ont fréquentée durant sa trajectoire de chercheure et de professeure. Le thème retenu pour cette causerie est : « Science ouverte, justice cognitive et développement local durable en Haïti et Afrique francophone ».

Le panel sera composé de chercheurs haïtiens et africains. Nous pouvons citer : Hérold Toussaint, ancien vice-recteur de l’Université d’État d’Haïti ; Thomas H. MboaNkoudou, docteur en communication ; Wisnique Panier, docteur en communication ; Ricarson Dorcé, ethnologue/écrivain ; JeruschaVasti Michel, spécialiste en communication et Pierre Michelot Jean Claude, doctorant en communication publique à l’Université Laval.

L’œuvre de Piron dans le milieu universitaire restera immense. « Florence a tué sa mort par ses œuvres », disait souvent Ricarson Dorcé. Célébrons donc sa vie en s’engageant fortement au développement scientifique de notre communauté ! Cette table ronde est ouverte à tout le monde. Les intéressés peuvent confirmer leur participation à travers ce lien : https://bit.ly/3kbtTNl

Chery Wilguens

Laisser un commentaire