dim. Fév 5th, 2023

Le Quotidien News

L'actualité en continue

« Rèv ou se manman reyalite w », continue de chanter la légende vivante Emeline Michel

4 min read

Il y a plus de trente ans, Yole Derose a décelé la virtuosité d’Emeline Michel, son timbre de voix unique qui transcende l’espace et le temps. La chanteuse originaire de la cité de l’indépendance est une légende vivante dans l’industrie musicale haïtienne, parce qu’elle a eu le courage de s’accrocher à son rêve d’enfance. Revenons sur la carrière de la voix de « Beni yo ».

Plus qu’une voix, Emeline Michel est, de par son succès faramineux à travers le monde, le symbole de la fierté de tout un peuple. En effet, la diva de la musique haïtienne chérit plus de trente ans de carrière ; de belles années qui ont vu naître près de deux cents musiques (de rythmes divers), dansées et chantées sur les terres étrangères, de l’occident à l’orient. C’est justement un rêve auquel elle a cru depuis son enfance, à entendre son morceau à succès intitulé : « Gade Papi ».

Lòtre jou la nan Gonayiv

Emod ave m te tou piti

ap jwe ak Yves

Nou t ap rèv on jou n pral vwayaje

al jwe mizik a letranje…

Rappelons que son père, pasteur, n’adhérait pas à l’idée qu’Emeline fasse carrière dans un monde différent du religieux, tandis que la jeune voix gonaïvienne voulait explorer son talent de l’autre côté des murs de l’église où elle avait commencé à chanter ses premières notes.

À la fin de ses études secondaires au Collège Saint Pierre de Port-au-Prince, la chanteuse s’est rendue à Detroit Jazz Center, pour parfaire son talent que Yole Dérose, une légende vivante de la musique haïtienne, avait déjà décelé. Forte de sa virtuosité, elle a enregistré son premier album « Douvan jou ka leve », peu après son retour des États-Unis en 1987, dans un contexte post-dictatorial très significatif dans la vie des Haïtiens. Ce premier opus a été accueilli, en effet, comme une lueur brillante après une tempête violente. Un souffle d’espoir. Ce premier album l’a propulsée au sommet où elle prospère encore trente ans après.

« …J’ai vu l’enfer, goûté au paradis

sur le dos de  ma mélodie.

pa kite moun voye dlo sou dife w

Rèv ou se manman reyalite w. »

Avec ses paroles reflétant les couleurs de sa terre, et aux sonorités multiculturelles, Emeline a fait de son rêve une réalité couronnée de succès, un peu partout dans le monde. C’est à juste titre que le New York Times la qualifie de « Diplomate de la musique ». Mais, il convient de rappeler que le talent de celle qui eut à représenter Haïti à la Maison Blanche à l’invitation du Président Barack Obama en juin 2016 (pour commémorer le mois de l’héritage caribéen), ne se limite pas uniquement au chant. En effet, animée de sa forte énergie sur scène, elle danse aussi bien sur les notes exécutées par sa voix. Qu’elle chante le jazz, le blues, le troubadour, le Pop, le RNB, ou les rythmes traditionnels haïtiens, elle a toujours la manière élégante de faire le show, donnant ainsi un charme séduisant et original à ses spectacles. La raison pour laquelle elle est tant aimée au Japon où son titre « A.K.I.K.O » a cartonné.

La voix de « Pran men m », Emeline Michel compte environ deux cents musiques dans sa discographie, réparties en treize albums : Douvan jou ka leve (1987) ; Flanm (1989) ; Pa gen manti nan sa (1990) ; Tout mon temps (1991) ; Rhum et flamme (1993) ; Emeline Michel the very best (1994) ; Banm pase (1996) ; Cordes et ame (2001) ; Rasin kreyol (2004) ; Reine de cœur (2007) ; Quintessence (2013) ; Gratitude (2015), sans compter ses nombreux singles et collaborations. Elle vient de rallonger sa liste avec son dernier tube « Fos », annonçant son quatorzième opus.

Grâce à ces titres, Emeline a foulé de nombreuses scènes internationales. Citons  :  Milan’s teatro Manzoni, Ontario’s Luminato festival, Zimbabwe’s Harare International Arts Festival, le New orleans Jazz Fest, Florda’s Kravis Center, entre autres. Et ce mercredi 14 décembre, elle a offert un concert sensationnel au Griffin SideWalk Studio, au Lincoln Center (New York).

La voix de « Pè letènèl » est en outre cette chanteuse au timbre de voix qui transcende le temps, qui traverse les générations. Vieux, jeunes et enfants, se retrouvent dans la mélodie d’Emeline qui pleure leur chagrin et danse leur espoir. Plus qu’une voix, Emeline est en effet le symbole de fierté de tout un peuple.

Aujourd’hui, du haut de ses cinquante ans, la PDG de la production Cheval de feu, Emeline Michel, continue de prendre son pied dans cette même passion qui l’a saisie il y a plus de trente ans. Et comme elle aime à le claironner, c’est cet amour qui guide son chemin. Mère d’un fils (âgé de vingt et un ans), Emeline se dit fière d’avoir croqué ce fruit défendu en suivant son rêve, et par la même occasion, elle encourage les jeunes à ne pas abandonner le leur.

 « ..Lespri nou sel ka limite n

 Pa janm doute sa w ap swete jodi

 demen pral tounen reyalite… »

Statler LUCZAMA

Luczstdaler96@gmail.com

Laisser un commentaire