sam. Fév 24th, 2024

Le Quotidien News

L'actualité en continue

Scudens Batisseur Exineau et son violon pour conquérir le cœur des mélomanes

4 min read

Scudens B. Exineau est un virtuose du violon qui manie bien l’archet et qui fait rêver les mélomanes avec son style hyper harmonieux. Sur les réseaux sociaux, il ne cesse d’exprimer son amour pour cet instrument à travers des vidéos.

Violoniste, professeur de musique, économiste, Scudens B. Exineau s’est initié au monde de la musique dès son plus jeune âge. « Je pourrais dire que, depuis mon enfance, j’aimais la musique, mais je ne savais pas qu’elle allait prendre cette place dans ma vie. Ma passion pour la musique est une chose tout à fait exceptionnelle, car je ne peux pas passer un jour sans elle. Elle me permet non seulement de gagner de l’argent, mais aussi de faire passer mes sentiments au-delà des maux », affirme le natif de Port-au-Prince dans ce numéro de  À La Rencontre des Stars.

Un début de carrière difficile

D’abord, il a commencé à apprendre à jouer le Queyboard. Après, le musicien a dû l’abandonner pour retrouver l’instrument qui allait transformer sa vie. Son parcours n’a pas été facile. « Au début, on me disait que le violon était fait pour les riches et dans ma zone, j’étais le premier à avoir envie de manier cet instrument. Cependant, je n’avais pas assez d’argent pour acheter un violon, ni non plus payer un professeur à domicile. Mais mon rêve était d’apprendre à jouer du violon par tous les moyens », témoigne le jeune homme de 23 ans, se servant des défis et moqueries de son entourage pour booster la confiance qu’il avait en lui.

Ce n’est qu’à partir de 2020, après sa rencontre avec son professeur à l’Université Quisqueya, Varis Joseph, que Scudens a lancé véritablement sa carrière. « M. Joseph m’avait pris en charge, il m’avait emprunté un violon et me donnait les cours gratuitement », confie-t-il. Par la suite, évoluer dans ce domaine exige d’importants efforts, puisqu’il est parfois difficile de trouver des activités pour performer. « Pour y parvenir, j’ai  beaucoup travaillé et aussi en créant de nouvelles initiatives, j’ai commencé à recevoir des invitations partout dans tout le pays », se rappelle l’étudiant en économie à l’Université Quisqueya.

Passion et enthousiasme

Quand la passion et l’art se rencontrent, on peut créer des choses extraordinaires. Scudens est ce violoniste qui a de la musique au bout de ses droits et l’art de traduire des notes en des sonorités envoûtantes. Son style unique, plein de vivacité et de virtuosité fait vibrer les cœurs. En effet, il est fier de dire qu’il est capable de jouer presque tous les styles de musique. « En jouant le violon, je ressens la fierté et une connexion profonde entre le côté artistique et réel. Maintenant, je peux jouer tous les styles de musique. Quand j’écoute une mélodie que j’aime, j’ai toujours hâte de l’apprendre », avoue le jeune musicien avec un sourire bien affirmé.

Un choix qui a changé une vie

Après avoir percé dans l’univers de la musique, sa vie allait prendre d’autres tournures comme : entré dans l’orchestre de l’université Quisqueya, donner des cours de violon dans plusieurs écoles tels que l’Institution Mère Délia, l’École Petite Sirène, l’Académie Musicale des Sciences et des Arts (AMUSART), une structure musicale à l’université Quisqueya. Et il offre des cours privés. Il trouve également des opportunités de contrats de mariage et de fête, entre autres, jusqu’au pays où il vit actuellement et qui est le Mexique.

En mars 2022, le jeune homme jouait dans « Kenbe men avè m’ », FAMILA Classic Band ft Ketler Sax, une musique à grand succès. En décembre 2022, le brillant violoniste est devenu Champion du grand concours de Noël de l’église Baptiste Shalom. Ensuite, en juillet 2023, il a réalisé un grand récital à l’Institution Mère Délia avec plus de 30 violonistes féminines. 

Scudens invite les jeunes qui veulent faire leur carrière dans ce domaine à s’investir complètement, car cet instrument demande beaucoup d’heures de travail et de pratique. « N’hésitez pas à vous aventurer, mais aussi ne vous précipitez pas, parce que le violon est un instrument qui demande beaucoup d’application. Il faut pratiquer très régulièrement, si possible tous les jours. Sinon, vous pourrez passer beaucoup plus de temps à regarder des violonistes sans pour autant l’être vous-même », conseille-t-il, précisant, pour l’année à venir qu’il continuera à se faire connaître beaucoup plus sur les réseaux sociaux en produisant des morceaux originaux.

Marie-Alla Clerville

Laisser un commentaire